mercredi 1 août 2018

jour du dépassement

Non, ce n'est pas un nouveau concept de développement personnel ou de coaching.


Le 1er août est "la date à laquelle nous aurons utilisé plus d'arbres, d'eau, de sols fertiles et de poissons que ce que la Terre peut nous fournir en un an pour nous alimenter, nous loger et nous déplacer et émis plus de carbone que les océans et les forêts peuvent absorber", explique Valérie Gramond de WWF, partenaire du Global Footprint Network.
"Il nous faudrait aujourd'hui l'équivalent de 1,7 Terre pour subvenir à nos besoins", souligne
WWF dans un communiqué.
Nous, terriens, allons vivre à crédit pendant 5 mois sur 12.


Nous vivons donc largement à crédit, et cette dette écologique est nettement plus préoccupante pour nos descendants que la dette financière.


Ce qui est frappant, c'est que cette date arrive de plus en plus tôt dans l'année ces 50 dernières années :
Sans surprise, cette date est également très différente entre les pays, du Qatar (9 février) au Viet-Nam (20 décembre).
Pour la France, c'était le 5 mai 2018. Nous, Français, vivons à crédit pendant 8 mois sur 12.


Le mode de calcul, compliqué, met à l'échelle d'une année la comparatif entre la biocapacité et l'empreinte écologique des différents territoires :


Au delà du constat, aide à la prise de conscience, il faut sans tarder mettre en place des solutions, comme le fait le WWF :
* Soutenir la baisse de la consommation de viande,
* Encourager l’agriculture biologique, le maintien des prairies permanentes et le stockage de carbone dans les sols agricoles (agroforesterie et non-labour),
* lutter contre la déforestation,
* encourager l'utilisation du vélo, en particulier pour les trajets urbains, courts et fréquents,
* réduire les émissions liés au transport en ville, en créant des Zones à Circulation Restreinte (ZAC) et en abaissant la vitesse maximale autorisée dans certaines zones,
* encourager le développement des énergies renouvelables, par exemple en faisant payer à son vrai prix les énergies fossiles et l'énergie nucléaire,
...

mardi 17 juillet 2018

Quelques ordres de grandeur du réchauffement planétaire

Emissions de CO2, concentration de CO2, température globale, date des vendanges...

Tout est  (merci Olivier Berruyer).

jeudi 12 juillet 2018

évolution de la distribution des revenus


On voit qu'en 1800 la distribution des revenus était homogène entre les différents continents. La révolution industrielle a creusé l'écart entre l'Europe et l'Amérique, et le reste du monde. Ces 30 dernières années, l'Asie (et la Chine notamment) comble son retard, et la moyenne asiatique franchit le seuil de pauvreté (ce qui était le premier des objectifs du millénaire pour le développement).

Je me réjouis que moins d'humains souffrent de la faim et la de la pauvreté, et en même temps je me désole que cela se fasse en diffusant à grande échelle le mode de vie occidental non durable (exploitation massive de ressources fossiles, émissions massives de gaz à effet de serre causant des changements climatiques rapides et irréversibles).

le progrès ?

La liberté d'être libre dans un monde absurde

Lecture rafraîchissante :

écrit par Tom Hodgkinson, connu également comme rédacteur en chef de The Idler.

Par quoi remplacer la vision du monde actuelle basée sur le travail et l’argent ? L'auteur propose un mélange de monde médiéval idéalisé, d'anarchisme, d'écologisme. Le tout avec une tournure très british et un esprit un peu punk. Joyeux manifeste de résistance au côté aliénant du monde moderne, je vous le conseille.

Pour vous donner une idée de l'ouvrage, voici sa table des matière :

  • bannissez l'anxiété, soyez insouciant
  • délivrez-vous des chaînes de l'ennui
  • libérez-vous de la tyrannie des factures
  • renoncez à votre carrière et à ses veines promesses
  • quittez la ville
  • mettez fin à la lutte des classes
  • débarassez-vous de votre montre
  • halte à la compétition
  • fuyez la dette
  • échappez à la prison du désir consumériste
  • brisez les chaînes de la peur
  • ignorez le gouvernement
  • refusez la culpabilité, libérer votre esprit
  • la chandelle et la fin des tâches ménagères
  • chassez la solitude
  • oubliez la machine, servez-vous de vos mains
  • éloge de la mélancolie
  • cessez de vous plaindre, soyez joyeux
  • vivez sans emprunt, soyez un joyeux nomade
  • la famille anti-nucléaire
  • désarmez la douleur
  • cessez de vous tracasser pour votre retraite
  • fuyez la grossiereté, choisissez la politesse, l'amabilité et l'élégance
  • à bas les puritains !
  • vivez librement sans les supermarchés
  • fin de la laideur, longue vie à la beauté !
  • mettez fin à la tyrannie de la richesse
  • refusez le gaspillage, soyez frugal
  • cessez de travailler, commencez à vivre


ou encore la conclusion de chaque chapitre :

  • roulez à vélo
  • jouez du ukulélé
  • annulez vos prélèveents automqtiques
  • trouvez votre talent
  • louez une parcelle de jardin
  • soyez bohème
  • jetez votre montre
  • créez une guilde
  • découpez votre carte de crédit en mille morceaux
  • débarassez-vous de votre télévision
  • conduisez le char du feu
  • ne votez plus
  • dites oui
  • allumez une chandelle
  • ouvrez grand vos portes
  • utilisez une faux
  • jetez vos comprimés
  • prenez la vie du bon côté
  • partagez votre maison
  • laissez les enfants tranquilles
  • acceptez les épreuves
  • dites oui à la vie
  • soyez poli
  • nous ne sommes rien
  • faites votre potager
  • brandissez le burin
  • désirez moins
  • ramassez du fumain à la pelle
  • jouez

mercredi 20 juin 2018

NegaWatt

Mise à jour du scénario de transition énergétique pour la France pour la période 2017-2050, avec cette courbe d'évolution de la consommation d’énergie primaire dans les scénarios tendanciel et négaWatt, entre 2015 et 2050 :

Sortir du nucléaire

J'ai jusqu'ici beaucoup réfléchi sur l'urgence à sortir de notre dépendance aux énergies fossiles, parce qu'elles ne sont pas renouvelables et que le stock s'épuise, et parce qu'elles contribuent aux émissions de gaz à effet de serre et donc au dérèglement climatique.

Mais les risques liés à l'énergie nucléaire ne sont pas négligeables.
En réalité, comme l'écrit "sortir du nucléaire", le dérèglement climatique, la raréfaction des énergies fossiles et la menace nucléaire nous obligent au changement.

Pourquoi vouloir sortir du nucléaire ?
En résumé, l'exploitation de l'énergie nucléaire fait courir des risques importants pour notre santé et notre sécurité mais aussi celle de nos descendants pendant des centaines d'années, n'assure pas notre indépendance énergétique, coûte cher, nécessite des installations très centralisées et donc énormément de lignes très haute tension, produit des déchets qu'on ne sait pas gérer de manière durable, augmente le risque de prolifération des armes atomiques, pollue notre environnement, est vulnérable au dérèglement climatique... Le problème c'est aussi que le financement public de l'industrie nucléaire prive de financement les énergies renouvelables qui en auraient besoin.

L'énergie la moins chère et la moins polluante, c'est celle qu'on ne produit pas et qu'on ne consomme pas. Les solutions pour sortir des (ou a minima réduire notre dépendance aux) énergies fossiles et en même temps de l'énergie nucléaire, ce sont celles de l'association négaWatt : sobriété, efficacité, renouvelables :